Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19 octobre 2010

Vers une coordination nationale !!

Les manifestations du 19 octobre sont au moins aussi fournies que celles du 12, avec des pointes locales comme à Toulouse (160000) ou a Marseille (240000).

Et les sondages témoignent d'un soutien massif : 71% de la population soutient les grévistes du 19 et 65% sont approuvent le mouvement meme après le vote de la loi !

Ce qui prouve que les 3.5 millions de manifestants du 12 et du 19 ne sont que la partie émergée d'un iceberg antilibéral bien plus profond.

Cela dit 3.5 millions c'est encore modeste pour un radical comme moi qui pense qu'à notre époque, en dessous de 5 millions on n'a plus rien ;)

Mais si on ajoute à cela la mobilisation croissante des étudiants et lycéens et la mobilisation musclée de quelques secteurs de pointe dans les transports et l'énergie, on obtient un tableau "clinique" qui devrait faire réflechir le gouvernement.

Néanmoins ce gouvernement ne veut rien savoir. Sarkozy redoute de couler sa carrière politique en reculant sur les retraites, aussi il faut s'attendre à des affrontements très durs.

Déja certains grévistes sont réquisitionnés, c'est à dire que les gendarmes viennent les chercher s'ils refusent de travailler ! (Eh oui le droit de grève bourgeois est très relatif :)

Et concernant la jeunesse le gouvernement adopte une statégie bien rodée : laisser faire les casseurs pour affoler l'opinion publique et matraquer les lycéens pacifiques pour briser leurs vélléités de résistance au néolibéralisme.

On se rappelle que cette statégie massivement utilisée en 2006 contre les résistants au CPE n'avait pas vraiment été concluante. Certes des centaines de lycéens ont été brutalisés ou condamnés en justice ... mais le mouvement de protestation avait gagné !

 

Dans l'immédiat la stratégie de Sarkozy repose sur les points suivants:

- étendre la répression partout ou cela sera possible, contre les lycéens (avec l'aide des casseurs), contre les salariés qui bloquent les dépots de carburants, et bientot contre les routiers

- faire voter rapidement la loi pour créer une situation irréversible (enfin quoique le CPE une fois voté et promulgué avait du etre retiré de toute urgence :)

- bénéficier de l'appui des dirigeants syndicaux qui vont se réunir jeudi et déclarer "la rupture du front syndical" afin de laisser les protestataires démoralisés et sans perspectives (ouais ca marche ... mais pas quand tout le pays est mobilisé :)

- essayer de profiter des vacances scolaires et tenter d'enrayer et de réduire le mouvement lycéen et étudiant (eh oui les facultés sont dans l'action maintenant :)

 

Et inversement du coté des protestataires, le plan d'action est exactement symétrique :

- lutter contre la répression en aidant les secteurs les plus menacés

- continuer le mouvement après le vote de la loi

- remplacer les dirigeants syndicaux véreux par de vrais syndicalistes de combat (les syndicats de base ne sont pas tous pourris heureusement !)

- faire la jonction entre salariés, lycéens et étudiants.

 

Le point critique sera certainement d'assurer la coordination des actions, lorsque les dirigeants syndicaux vont saboter ouvertement l'organisation de la lutte en faisant jouer au maximum la division entre salariés (comme le fait deja FO en refusant systematiquement de manifester dans l'unite avec les autres ...)

Il n'y a pas d'autres solutions que de construire une coordination nationale.

Sur une seule revendication : retrait du projet de loi / annulation de la loi sur les retraites.

 

Et de fait quand on ecoute les manifestants, on est frappe par le peu de slogans politiques. A peine entend on ici ou la quelques "Sarko demission" mais ce n'est pas si frequent.

Visiblement le mouvement est unifie de facto sur une seule revendication : Maintien de la retraite a 60 ans !

Au moins cela facilitera les choses et evitera des debats interminables et du blabla politiciens.

La France entière (enfin celle des salariés) ne demande qu'une chose : pas de report de l'age de la retraite.

Une mobilisation massive, une revendication unique.

Si on sait négocier le virage de la répression sauvage et de la trahison syndicale, on va gagner !!!


GREVE GENERALE JUSQU'AU RETRAIT DE LA LOI SUR LA RETRAITE A 67 ANS !!!

23:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

16 octobre 2010

Tous ensemble !!

Si c'est bien le moment d'employer ce slogan un peu galvaudé, c'est bien aujourdhui 16 octobre !!

Le mobilisation rampante qui se profile ne suffira pas à stopper le rouleau compresseur neoliberal ...

La grève par procuration ne durera qu'un temps ...

Si on veut éviter que le statut des salariés francais doit aligné sur celui des polonais ou des thailandais, il faut marquer un coup d'arret !

Une mobilisation massive peut stopper le projet de loi qui détruit nos retraites.

Mais maintenant tous les secteurs, selon leurs possibilités, doivent entrer en action.

La manifestation du 16 octobre sera le premier test.

Les AG de lundi et la multiplication (ou non !) des arrets de travail, des manifs, et des actions de contre propagande, seront déterminantes !

 

Il ne faut pas tomber dans le panneau du bourrage de crane des néolibéraux, oui une autre société est possible, plus juste, plus sociale et fondée sur une meilleure répartition des fruits du travail des salariés.

Parce ce sont les salariés qui font tourner la société et eux seuls !!

Le discours débile sur "il n'y a pas d'autre choix" ne sert qu'à masquer l'indigence des arguments avancés par les capitalistes et leurs larbins.

Non les retraites ne sont pas menacées, dès lors qu'on cesse de couper leur financement en accordant des dizaines de milliards d'éxonération de cotisation sociales, chaque année !!

Il y a urgence à dénoncer toute la propagande catastrophiste.

Ouais les retraites coulent et on n'y peut rien, mais quand les banques perdent des sous on leur trouve immédiatement des centaines de milliards, si cela ce n'est pas nous prendre pour des billes ?!

Evidemment il y a une certaine logique, ces centaines de milliards déversés dans les caisses capitalistes, ce sont les salariés qui vont les payer ... en se passant de retraites !!  cqfd :)

 

TOUS DANS LA RUE LE 16 OCTOBRE.

GREVE GENERALE A PARTIR DU 18 JUSQU'AU RETRAIT DU PROJET DE LOI !!

14:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

15 octobre 2010

Sarkozy choisit la violence !!

Les evenements se précipitent !!

En reponse aux manifestations lyceennes et etudiantes le gouvernement Sarkozy choisit la repression.

Meme en face de jeunes un peu excites, comme tous les jeunes, il est inadmissible de tirer au flashball ou aux grenades a tir tendu !!

Sans parler des multiples attaques de CRS chargeant sans preavis les regroupements de jeunes devant les lycees ...

Pour memoire, quand les agriculteurs demolissent un batiment public, les CRS restent en spectateurs (!) à 300m, sans reagir ...

Il s'agit donc bien d'un choix politique, comme dans le cas du CPE, le gouvernement choisit d'employer la violence contre les manifestants !!

 

On vient d'en avoir une autre confirmation avec l'intervention de la police sur les depots de petrole bloques par les grevistes.

C'est le cas a Fos sur Mer et à Bassens en Gironde, notamment.

Le gouvernement ne negocie plus, il ne discute plus, il envoie les CRS.

 

Face a la violence du gouvernement, il ne reste plus que deux solutions :

1 - multiplier les greves et les manifestations de rue, et surtout les manifestations massives comme celle du 16 octobre !!

2 - poser la question de la coordination du mouvement et eventuellement de son auto defense, si les agressions continuent !!

 

TOUS DANS LA RUE SAMEDI 16 OCTOBRE !!

 

 

 

10:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

14 octobre 2010

Vers les 5 Millions de Manifestants !!

Certes j'extrapole un peu, mais il faut y croire :)

Mais à la reflexion, avons nous un autre choix que de se mobiliser massivement pour defendre nos acquis sociaux arrachés au patronat au fil des siècles ?

Et tout simplement, juste pour obtenir un niveau de vie correct en ce début de 21eme siècle et pour ne pas ressembler aux USA dont 40% de la population n'a pas de protection sociale ... sauf la charité !

Notre systeme de securite sociale, qui etait l'un des meilleurs du monde, est systematiquement sabote par les politiciens neoliberaux de l'UMP et du PS et depuis des decennies !

Les droits des salariés se reduisent à vue d'oeil, les droits democratiques aussi d'ailleurs avec une justice qui s'americanise (c'est a dire qui ne protege plus que les riches !)

Il est temps de marquer un coup d'arret.

Et de dire clairement que la politique doit etre menee en fonction des interets de ceux qui font tourner la societe : les salariés !!

Et rien qu'eux, parce qu'une valise remplie de billets ne sert plus a rien quand tous les travailleurs d'arretent de travailler :)

Les travailleurs font tout, les capitalistes rien sauf de se ruiner en spéculation abjectes !

 

Ce n'est pas le genre de verite - pourtant elementaire - que vous entendrez a la tele, dans la bouche des politiciens UMP Vert-PS, ni dans les discours des "intellectuels" (genereusement sponsorises pour raconter leurs aneries de "mondialisation" de "competitivite" et autre "tout pour les riches")

Mais c'est une sorte de verite qui peut devenir evidente lorsque tous les salaries s'unissent, meme temporairement pour le temps d'une manif.

Et si la prochaine manif frise les 4 ou 5 millions de manifestants - ouvriers employes et etudiants - il ne fait pas de doute que nous donnerons au moins un serieux coup d'arret aux politiques anti sociales qui sont à l'oeuvre actuellement !!

Et sur le plan politique la situation nous est particulierement favorable.

Sarkozy et l'UMP ne savent plus quoi inventer pour tenter de dissimuler la politique ouvertement anti sociale, anti salaries, anti pauvres (en fait ils sont anti contre tout ... sauf les nantis !)

C'est la faute de la cccrrriiiiisseee qu'ils ont eux meme declenche et liberant les speculateurs de tout controle.

C'est la faute des gitans, des roms, des arabes, des juifs (euh non pas les juifs  mdr)

Le discours de haine de Sarkozy essaye constamment de monter les francais les un contre les autres, avec une derniere trouvaille : distinguer les vrais francais et les faux francais ... bonjour le regime de Vichy !

Cette politique de la haine ne fonctionne plus : le chomage des jeunes est autrement plus preoccupant que le rom voleur (?) de poules !

Le coup de rom de l'été a fait perdre a l'UMP plus d'électeurs modérés qu'il n'a ramené d'électeurs fascisants.

Et en plus la majorite UMP qui sent venir la crise, se disloque. Tapi dans l'ombre le flamboyant Villepin attend son heure :)

Du cote du PS le choix est simple : soit soutenir la destruction des retraites (ce que font ouvertement certains), soit faire semblant de s'opposer au projet de lois (tout en souhaitant qu'il s'applique vite et qu'on ne revienne plus sur la question)

Cette politique de gribouille est trop visible, le PS est provisoirement hors circuit !

 

Concrètement chaque Francais doit maintenant se prononcer en conscience :

- laisser continuer la politique anti sociale de Sarkozy, qui prend tout aux salariés et qui donne tout aux nantis

- exprimer son mécontentement en descendant dans la rue et en cessant le travail

 

SAMEDI 16 OCTOBRE TOUS DANS LA RUE !!

 

Sauvons les retraites et notre systeme de securite sociale, exigeons une meilleure repartition des richesses !!

C'est possible. Souvenons nous des 300 milliards trouvés sans problemes pour donner aux financiers ...

21:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

13 octobre 2010

Retraites : Comment Gagner ?

La manifestation de mardi 12 a clairement montré que l'immense majorité des salariés refuse la "réforme" (lire liquidation) de la retraite par répartition. Bosser jusqu'à 67 ans (pour le moment ?) est franchement inacceptable, c'est même revenir avant 1981 ou la retraite n'était qu'à 65 ans ...

Au point ou nous en sommes il n'y a plus aucune possibilité de négociation, le gouvernement refuse de reculer et de suspendre le projet de loi.

Ou plus précisement, le gouvernement ne retirera le projet qu'en cas de clash majeur, c'est à dire de grève générale !

Quand on énonce la situation de cette facon tout parait simple et tout le monde se dit : Ben voyons, mettons nous tous en grève pendant quelques temps et le problème sera réglé...

Mais c'est un peu plus compliqué que cela, vu qu'une grande partie des salariés accepte de déléguer le controle de la lutte aux instances syndicales institutionnelles ...

Et la tout se complique. Car pour bien comprendre la situation il faut avoir à l'esprit que le problème des retraites consiste à faire retirer du Parlement un texte de loi inique (et dont d'ailleurs Sarkozy avait juré qu'il ne le proposerait jamais !!)

Or demander cela c'est poser un problème politique.

Seulement les syndicats sont uniquement ... une organisation syndicale (et de plus dont les dirigeants sont fortement acoquinés avec les politiciens en vue !)

C'est cette contradiction qui explique toute la difficulté des salariés pour "résoudre" le problème des retraites.

 

1 - la seule solution raisonnable c'est de préparer et d'organiser une grève générale

- en organisant une "votation citoyenne" nationale sur des questions simples : Voulez vous le retrait du projet de loi ? Etes vous d'accord pour participer a une grève reconductible ?

- en organisant les choses méthodiquement avec une vaste campagne de contre propagande pour contrer la gigantesque campagne d'intox du gouvernement et de certains médias

- en coordonnant la grève générale de manière à ce que les secteurs de pointe (grandes entreprises ou administration) puissent dynamiser le mouvement dans les PME par exemple

Bref travailler concrètement à batir une grève générale. Etant précisé qu'il n'y a pas de souci à avoir pour la suite du mouvement, dès que 5 ou 6 millions de salariés seront en train de commencer à bloquer le pays, d'une part ils seront suivis par les 5 ou 6 millions qui hésitaient encore (les sondages indiquent le rejet du projet Sarkozy à 70% de la population ... donc il n'y aura guère plus de 30% de non grévistes)

Et d'autre part, en quelques jours de grève générale, le projet inique de Sarkozy sera retiré ou suspendu ... enfin bref supprimé de fait ...

 

2 - mais les syndicats ne veulent pas d'une action politique.

La seule ligne de conduite des syndicats c'est de ne pas engager la lutte acharnée contre le gouvernement.

Et en fin manoeuvrier, Sarkozy a lancé en septembre la rénégociation des aides du gouverment aux syndicats (par exemple le paiement des permanents syndicaux dans l'administration :) et donc autant dire que le syndicat qui ne serait pas "gentil" avec Sarkozy subirait de graves représailles !!

Pour ne pas perdre la face les syndicats ont adopté une stratégie "réformiste". Sauf (peut etre, ca depend des jours) FO, les syndicats ne demandent pas le retrait du projet !! (incroyable mais vrai :)

Toute leur stratégie consiste donc à faire des petites journées de grève bien isolées et à demander des "négociations" pour obtenir des "améliorations".

La méthode ne serait pas idiote pour régler un problème peu important, mais s'agissant d'un sujet aussi grave que les retraites ca doit drolement faire rigoler Sarkozy et sa fine équipe néolibérale.

Leur politique néolibérale se propose ouvertement de liquider notre système social et voila que les representants des salariés ne voient rien d'autres à faire que de suggérer quelques "aménagements" marginaux :)   (trop cons ces salariés, doit se dire Sarkozy :)

 

3 - comment sortir de cette impasse ?

Depuis des mois nous faisons des mobilisations réduites à une journée. Les premières étaient intéressantes car elles ont permis de mesurer l'impopularité de la réforme des retraites.

Mais à partir de la troisième, quatrième, ... journées d'action, temps fort ou grévette, on tombe dans la routine.

Et c'est d'une inefficacité totale. Plus grave même, ce genre de procédé contribut à démoraliser et démobiliser les salariés qui constatent qu'à chaque nouvelle grève presse bouton c'est un échec de plus ...

De la à ce que la succession des échecs finisse par briser le mouvement des salariés, c'est un fait bien connu.

Heureusement on n'en est pas encore la. La mobilisation des salariés est intacte.

Et on a encore une chance de gagner mais c'est une course contre la montre, puisque la semaine prochaine le texte de loi sera voté et probablement promulgué immédiatement avec ses décrets d'application.

On a encore deux atouts. Va t-on les utiliser ? Qui sait ?

- En premier c'est bien la question de la généralisation de la grève qui est à l'ordre du jour avec un seul mot d'ordre : Arret du travail jusqu'au retrait du projet de loi. (de toute facon Sarko exclut toute "négociation") Mais il y a tout un processus à mettre en route : votations, contre propagande, coordination des grèves ..

- En second c'est l'intervention de la jeunesse - directement concernée puisque moins de retraités c'est plus de jeunes chomeurs - qui sera déterminante. Pour l'instant les lyceens ont bougés, s'ils sont rejoints massivement pas les étudiants à partir du 15 la partie sera presque gagnée ...

Dans l'immédiat tout va donc se jouer le samedi 16 octobre.

Une plus grosse mobilisation que les précédentes et la participation de la jeunesse feront la différence.

Il ne restera plus ensuite - si j'ose écrire - qu'à exploiter la situation de crise et peut être meme que Sarkozy reculera avant que la situation ne dégénère en grève générale, et sinon c'est bien la question de la généralisation des grève qui se posera très clairement.

 

TOUS DANS LA RUE SAMEDI 16 !!!

RETRAIT DU PROJET INIQUE SUR LES RETRAITES.

SUPPRESSION DES MILLIARDS D'EXONERATIONS DE CHARGES SOCIALES.

 

PS

Cette situation dramatique ne serait pas arrivée si les salariés avaient pris en main leur destin au lieu de le confier à des intermédiaires syndicaux incompétents ...

A l'heure d'internet c'est pourtant pas dur de créer une coordination nationale ou de mettre en place des votes nationaux ...

M'enfin je vais pas réécrire l'Histoire, je vais me contenter de descendre dans la rue ... avec les autres :)

20:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)