Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23 juillet 2010

Les Pubs de l'été.

A la découverte des "perles" cachees dans les publicites estivales !

Lire la suite

14:36 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0)

10 mai 2009

Comment devenir un génie scientifique?

Le mathematicien Didier Nordon publie ce mois ci dans son bloc note une intéressante remarque sur les conditions à remplir pour devenir un génie scientifique officiellement reconnu.

Evidemment la notion de "génie" mériterait de plus amples explications. Einstein par exemple, l'archetype du génie officiel, voit son étoile décliner quand on regarde sa vie privée et que l'on s'apercoit que c'est sa femme, physicienne de génie non officiel, qui lui aurait suggéré certaines des idées qui ont rendu son mari universellement célèbre !

(Femme qui le quittera plus tard car le génie cognait vraiment trop fort quand il la battait ! Et début 1900, sans le droit de vote des femmes, il était impensable qu'une "femme" puisse découvrir la Relativité ... et puis de toute facon elle avait pas intéret à la ramener, sinon ... )

Dans la catégorie génies (presque) méconnus on a aussi les génies du Tiers Monde. Par exemple les grands pays industriels - dont la France - se paient des génies mathématiques au moins deux fois plus fort qu'Einstein (étalon de référence si j'ose écrire :) pour des sommes de l'ordre de 3000 à 5000 euros par mois. Pour un génie authentique c'est donné ! Mais dans leurs pays, en Russie par exemple, ils plafonnaient à 300 euros par mois ...

Donc la notion de génie scientifique est une chose bien difficile à cerner. Mais il se trouve que ce n'est pas le sujet de cet article qui concerne seulement la méthode : comment devenir un génie scientifique !

Dans la suite du texte on entendra par "génie", non pas celui qui fait une découverte sensationnelle mais ignorée, mais plutot celui qui apparait aux yeux de tous, officiellement, comme LE "génie" des mathématiques, de la médecine, de la climatologie, etc.

Les trois conditions énoncées par Nordon (je m'excuse de copier, mais il a eu une idée ... euh géniale) sont les suivantes :

1 - publier

2 - publier du sensationnel

3 - se médiatiser

Détaillons un peu.

 

1 - publier.

C'est quelque chose de bien connu, un scientifique n'existe que s'il publie énormement d'articles et dans des revues de prestige. C'est le fameux "publish or perish" des anglophones.

Meme en France l'évaluation du travail d'un scientifique se fait d'abord en fonction de la longueur de sa liste de publications. (et c'est vrai des fois aussi d'après ses relations politiques, enfin passons)

Alors toutes les méthodes sont bonnes pour publier : le copinage, l'adhésion à un clan, àun parti, le bidonnage d'articles voir le vol des idées d'autrui ...

C'est ainsi que dans les revues scientifiques à comité de lecture, les articles sont confiés pendant plusieurs mois à des spécialistes du domaine pour évaluation. Et que croyez vous qu'il arrive parfois quand le spécialiste découvre un résultat ou une idée qu'elle est vraiment bonne ?

Eh ben il s'arrange pour retenir l'article évalué - ou le faire rejeter - et vite vite il écrit un article "empruntant" la bonne idée qu'il se charge de faire publier rapidement ... mais sous son nom et en omettant de citer sa source !

Cela dit il y a des milliers de scientifiques qui publient à tour de bras et dont pourtant l'aura ne dépassera pas la famille et les amis, au mieux. Il faut donc publier, oui, mais du rentable, du lucratif, bref du démago, du populaire !

 

2 - du sensationnel.

Car pour devenir "génie officiel" il ne suffit pas de publier beaucoup et bien, encore faut il que ses articles aient un impact émotionnel sur les masses laborieuses (euh la coté vocabulaire je m'égare un peu, mais c'est bien le sens général :)

Découvrir un nano tube encore plus petit que le plus petit connu c'est bien. Mais la course aux Angstroms n'est pas vraiment un sujet porteur pour les conversations populaires et le journal de 20H

En revanche, annoncer que l'on a découvert une micro particule permettant de réaliser une puce électronique tellement petite qu'elle permettra de faire des televiseurs plats comme un timbre poste, la c'est deja plus vendeur !

Mais le top du top - comme en politique - c'est de jouer sur la PEUR !!

Ce qui paie vraiment c'est d'annoncer une catastrophe !!

Exemples :

- nous allons tous mourir de la grippe aviaire !
- on va tous être grillé par les rayons solaires
- le réchauffement des eaux va sumerger les continents
- on va tous mourir de la grippe porcine (aviaire c'était déja pris)
etc.

Petite parenthèse. Tout cela est conforme à la "théorie de l'information" qui énonce que la valeur d'une information est inversement proportionelle à sa probabilité. (I  = 1/p). Annoncer qu'un train arrive à l'heure est une information sans valeur, tandis qu'annoncer qu'il a déraillé (événement rare, en principe) c'est une vraie information. D'ou l'intéret de toujours annoncer des catastrophes imprévisibles !!

Et on évitera soigneusement de s'attarder sur la valeur scientifique de l'annonce. C'est pas l'essentiel.

Quand un climatologue, qui par ailleurs serait incapable de prévoir le temps qu'il fera la semaine prochaine, déclare qu'il connait la température qu'il fera en 2025, on évitera prudemment de s'attarder sur le sujet.

Ce qui compte vraiment c'est qu'il annonce qu'on va tous mourir en 2025 !!  Rien d'autre !!

(euh si, bien penser à préciser qu'il faut pas qu'on oublie pas d'éteindre la lumière dans les WC en sortant, sinon la Planète va mourir !)

 

3 - médiatiser.

Mais annoncer la fin du monde ne suffit pas non plus. Après tout Hare Krishna le pratique depuis des dizaines d'années sans d'autre résultat que d'obtenir des rentrées financières - importantes - mais néanmoins irrégulières, et avec une célébrité scientifique très modeste   !

Il faut surtout que la catastrophe devienne largement connue, mondialement connue !

Alors la, deux erreurs sont fatales aux débutants "génies scientifiques" !!

a - ne jamais annoncer une catastrophe qui fait perdre de l'argent aux capitalistes

En effet, il serait parfaitement correct de souligner que la multiplication des centrales nucléaires nous prépare des lendemains très largement irradiés. Mais ce serait une grossière erreur. Une armada de juristes retords, de politiciens véreux (pléonasme) et de journalistes vicieux vous attendent au tournant !

C'est un coup a finir enseignant a vie dans un collège de banlieue ! Sans préjudice des poursuites pénales ou des inculpations pour terrorisme parce qu'on a trouvé chez vous le livre des néoruraux de Tarnac !!

b - toujours annoncer des catastrophes qui rapportent de l'argent aux capitalistes

Exemple:

Régulièrement les Etats négligent d'abonder le budget de l'OMS, surtout en période de crise. Alors l'OMs estime qu'il est tout a fait judicieux de découvrir, tous les deux ans environ, le Virus de la mort qui tue, qui menace la survie de l'Humanité !!
Devant la montée de la peur, les politiciens sont obligés de faire semblant de réagir, et conséquence logique le budget de l'OMS se refait une santé ! (Quoi ? vous nous refusez X milliards alors qu'on travaille à sauver la Planète !?)

Autre exemple, de moindre importance, toujours songer à des catastrophes qui font vendre des produits dérivés : produits "verts" (couleur dollar) pour économiser l'énergie, sauver la nature, ou encore vaccins bidons, médicaments aléatoires, masques de protections etc.

 

Bon je vais pas m'attarder, je pense qu'après mon exposé la méthode de fabrication du "génie scientifique" doit vous apparaitre un peu plus clairement !

Il ne vous reste plus qu'à ...

:)

 

PS

Et par ailleurs si ma méthode vous permet d'obtenir un prix financièrement bien doté ou une subvention de fonctionnement avec beaucoup de chiffres avant la virgule, je veux bien accepter un modeste pourcentage en récompense des bonnes idées de ce blog !

A vot' bon coeur !

;)

 

16:45 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (20)