Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15 octobre 2011

Journée des indignés.

Ce 15 octobre, un peu partout dans le monde, des manifestations d'indignés se produisent.

Bien évidemment aux USA par exemple, quand 50% de la population frole le seuil de pauvreté, on comprend bien une certaine exaspération. Idem en Espagne ou la moitié des jeunes sont chomeurs. A noter qu'en France ce n'est pas le cas et on voit une nette différence de mobilisation.

Le mouvement des indignés fait penser a cette chanson, un peu boy scout, "si tous les gars du monde se donnaient la main etc."

C'est mignon tout plein. Pour autant cela ne dispense pas de réfléchir.

Car tout cela ne fait guère avancer le schemm schamic schmilbblic !!

Le vrai problème ce n'est de faire quelque chose, n'importe quoi, descendre dans la rue en criant "Basta !" mais d'avoir un plan d'action.

Visiblement le mouvement actuel est d'essence anarchiste: refus des partis, tolérance envers la violence, absence de perspectives concrètes .

Il faut plutot revenir aux fondamentaux : il faut réfléchir, tous ensemble ! 

Et monter une organisation, de preference democratique :)

C'est d'autant plus facile que le slogan "Nous sommes les 99%" est deja presque vrai, tellement la richesse mondiale est concentrée entre les mains de 1% de privilégiés.

Une plateforme de choc devrait comprendre au moins des revendications minimales:

- nationalisations des banques

- nationalisations des activités vitales (eau, énergie, transports)

- salaire minimum mondialisé

(...)

Et prévoir dans les moindres détails la mise en oeuvre de ces réformes en s'appuyant sur les "indignés" les plus compétents pour chaque domaine ...

Il faut savoir également qu'une telle plateforme "extrémiste" sera automatiquement rejetée par la majorité de la population.

En fait c'est un pari sur l'avenir (sombre !). Dans les années qui viennent tous les pays avancés feront l'objet d'attaques comme celles qui visent la Grèce.

A défaut de réponse politique précise, construite, appuyée qur un mouvement meme petit, c'est la porte ouverte à la "stratégie du choc".

Le capitalisme provoque la ruine d'un pays, puis exploite le choc social pour imposer sa loi, celle du profit maximum (et la loi de la misère !)

Dans le cas de la Grèce, les indignés manifestent en désordre. Le traumatisme provoqué par les manoeuvres des capitalistes va se terminer par une bonne vieille dictature militaire avec comme mot d'ordre "nous allons restaurer l'ordre et sauver le pays"

 

Pour etre efficace le mouvement des indignés devrait :

- monter une organisation politique

- préparer un programme concret

Mais le veulent ils ?!

Et sont ils prets a l'unite d'action avec les indignes de toutes tendances politiques ??

 

Dans la négative, ce sera un mouvement de desesperados de plus.

Sectaire. Limite violent.

Et inoffensif pour le capitalisme qui en a vu d'autres ...

Triste.

02 octobre 2011

Des ripoux partout !

Tant les "affaires" se succèdent depuis quelques années que je ne sais pas par ou commencer !

La politique, les ripoux, les barbouzes ??

Alors je vais opter pour une approche transverse, comme on dit chez les enarques, et montrer comment tout cela forme un tout harmonieux (euh ... de leur point de vue :)

Commencons par le sommet. Les politiciens. Des que l'un d'eux dispose d'une petite reputation et surtout d'un petit pouvoir, il se sent une ame de despote (matiné de Machiavel pour les plus malins)

On a vu comment Sarkozy a fait campagne en 2007 - apres avoir enfonce son rival Villepin lors des emeutes du CPE, puis avec un scandale monté de toute pièces.

Dans toutes les affaires d'Etat, tout commence ... par la police politique secrete. Je dis secret parce en general ils restent discrets et savent ne pas faire parler d'eux. Mais il est patent que la DCRI (ex DST + RG) ou la DGSE se mettent au service des interets particuliers des politiciens ... le plus souvent en echange d'avancement ou de nomination a de bons postes.

L'affaire Hortefeux, victime a son tour (bien fait !) des ecoutes telephoniques en est un bon exemple. Voila un ministre qui previent un copain des aveux que fait sa femme au juge d'instruction. La bonne question c'est : comment un ministre de la police peut il connaitre une instruction judiciaire dont le contenu est secret ?

Pas de miracle, ni de boule de cristal. Soit il y a un micro dans le cabinet du juge (ca se fait encore !), soit l'un des participants a tout deballe en violant le secret professionnel (cas le plus frequent)

Dans les deux cas le ministre et un delinquant et ses acolytes de la police ou de la justice le sont aussi.

Les autres affaires qui sortent en ce moment melangent allegrement trafics d'influence, corruption, blanchiement, détournements de fonds ... et j'en passe

Bien evidemment quand la "tete" est pourrie le reste suit. Et l'affaire des ripoux de Lyon est revelatrice d'un climat. Les cadres de la police voient tout ce qui se passe et se disent "pourquoi pas moi" ?

C'est tellement facile. La "securite" est devenu un dogme. Intouchable.

Etre ripoux est d'ailleurs banalise. Le commissaire de Lyon frequentait des voyous et fraternisait. Au passage il en profitait un peu, qui peut l'en blamer. C'est le metier qui veut cela ...etc. etc.

Dans la police la ripoux-attitude n'a rien de nouveau. Elle est meme organisee, sous forme de syndicats tout puissants ou de loges maconniques plus discretes. La vente des infos secretes (la "tricoche") une industrie.

Mais les plus malins font comme les hauts fonctionnaires : le pantouflage. Et se font recruter par des societes privees qui rachetent leur expertise, leurs reseaux et leurs informations. Et l'acces - illegal - aux informations de la police.

On appelle cela la securite privee ou encore "l'intelligence economique" quand il s'agit de faire de l'espionnage industriel. Ce que nient les interesses. Des espions nous ? Jamais ! Nous sommes des analystes !

Certes. Mais un analyste qui dispose des dossiers de la police ou des services secrets et des comptes rendus de surveillance (filatures, telephone, internet ..) ca ressemble quand meme bien a un espion. Et un espion privatisé, donc hors la loi.

Bref, tout le monde le sait, Sarkozy a fait sa carriere politique au ministere de l'interieur. Il faut etre naif pour imaginer qu'il ne s'est pas servi de sa position pour eliminer ses rivaux et "ameliorer" le financement de ses campagnes politiques.

Et la j'en arrive a ce qui me tracasse depuis longtemps. Qui surveille et neutralise tous ces ripoux ? Plus connu des latinistes sous : "Quid custodit ipsos custodes ?"

Je passe sur les Commissions de deontologie et autres organes officiels de surveillance. Ce sont plutot des points de chutes pour caser les bons amis politiques que des comites efficaces. D'ailleurs la plupart sont en voie d'extinction et sont regroupes sous un organisme fourre tout "le defenseur des droits" .. des droits du citoyen ou des bons amis politiques ?

On n'est plus tres loin de l'impunite totale des ripoux, quand on y reflechit. Les cas de Sarkozy, Hortefeux et plein d'autres visiblement impliques mais jamais etre inquietes fait reflechir.

Et l'exemple de DSK montre l'arrogance de ces gens la. A coups de millions de dollars et de relations politiques il s'auto blanchit d'un viol et le proclame devant des millions de spectateurs, avec la meilleure copine de sa femme qui lui fait un interview sur mesure !
Quant a l'innocente qui va l'attaquer en justice, son avenir est sombre. Poursuivie, licenciee, condamnee a des amendes qu'elle ne pourra jamais payer ... pour avoir tente d'inquieter un VIP delinquant. 

On n'en est pas encore a la situation russe ou chinoise, ou maffia, politiciens et entreprises travaillent ensemble. Mais on y va.

A ce sujet il faut rappeler un fait peu connu: La definition de la maffia c'est "un groupe de voyous qui travaillent a concentrer entre leurs mais toutes les richesses au detriment de la masse de la population"

Ben si reprenez cette formulation, a peine modifiee, c'est exactement la definition du capitalisme : l'accumulation entre les mains d'une minorite des richesses produites par le plus grand nombre de la population.

Il ne faut donc pas s'etonner si maffia, ripoux, entrepreneurs et politiciens, arrivent si facilement a realiser des "accords" mutuellement fructueux. Ils ont les memes valeurs, si j'ose ecrire :)

 

Bon maintenant la question c'est toujours : comment eviter cela.

En politique il n'y a qu'une methode : la transparence totale. Casser le secret administratif, permettre aux citoyens de prendre connaissance de tous les documents. En fait il faut inverser la loi : tout ce qui est administratif est public et gratuit, ce que l'Etat veut proteger il doit le prouver.

Cela suppose que chaque citoyen puisse consulter les donnees le concernant. Mais plus generalement qu'il puisse acceder sans difficulte a tout ! (et avec internet c'est facile a faire !)

Quant aux polices, barbouzes et autres il faut des outils encore plus pointus. 

L'une des solutions, un peu enfantine mais c'est un debut, ce sont les sites de CopWatch. Ou les citoyens publient les donnees concernant les exactions policieres ou judiciaires. Par exemple les videos de ratonnades ou de tabassage de passants, etc  cf Le Monde

 

PS

Ben il faut bien faire quelque chose. On ne va pas se laisser depouiller par des maffieux qui detournent l'argent des retraites, de la securite sociale, des impots, et qui veulent imposer une societe ultra liberale et ultra securitaire ou la police aurait tous les droits ...

Eviter une situation a l'americaine ou 1% de la population detient la moitie des richesses du pays, ou la police et la justice protegent d'abord les plus riches ...

Et a ce point de vue, notables de gauche ou droite, ou extreme droite, il n'y a guere de difference. Tous sont d'accord pour enrichir les riches (l'Elite), mettre les pauvres sous surveillance, et faconner police et justice a leur service.

PPS

Copwatch est visiblement "anar" avec un discours pueril, cela dit ils agissent ... c'est deja un debut de (bonne) reaction :)

24 septembre 2011

De quoi Melenchon est le nom ?

Les affaires récentes apportent un éclairage très spécial sur les politiciens francais. Qui aurait pensé que le président du principal parti raciste était financé par "l'argent des nègres". Bien sur l'intéressé nie tout, mais il reconnait toutefois que son "ami" Bongo lui a preté son avion privé ...

Dans une autre affaire c'est Sarkozy et ses potes qui déménagent des pleines valises de billets ... et d'ailleurs dont beaucoup viennent d'Afrique.

Et dire qu'ils sont xenophobes. Ingratitude !!  mdr :)

Mais dans la série "il ne sont pas ce qu'ils prétendent être", c'est quand meme JL Melenchon qui emporte  la palme d'Or !!

Il suffit de l'écouter dans les média pour entendre un discours révolutionnaire qui ferait passer Besancenot pour un sous Bayrou !

Je suis bluffé ! Et d'ailleurs je recommande à tous de bien écouter. Pour appuyer son verbiage révolutionnaire, Melenchon dévoile parfois des choses tout a fait intéressantes.

Eh oui, il est parfaitement exact que la crise actuelle a été volontairement provoquée par la politique néo libérale, c'est a dire ultracapitaliste,  de ces trente dernières années. Et de plus, une politique coordonnée à l'échelle mondiale par une véritable Internationale Capitaliste, agissant presque ouvertement et dotée de "politburos" en béton (FMI, OMC, Gxx ..)

Une crise dont le seul objectif est de créer un shock (cf le livre de Klein, La strategie du choc, "The shock doctrine") afin de piller les Etats nationaux.

Tout doit y passer. Tous les services publics privatisés et transformés en boites à produire du fric (au lieu de produire des services publics). Tous les avantages sociaux doivent disparaitre et l'argent des retraites et de la sécurité sociale -enfin- versé dans les poches des actionnaires ...

Et donc pour en revenir à Melenchon, on ne peut qu'approuver son discours. Discours a geometrie variable, quand meme. Un peu comme Sarkozy, premier defenseur des ouvriers de France en 2007 (demandez a ceux de Grandrange ce qu'il faut en penser :)

Mais derrière le discours de Melenchon la réalité est tout autre.

D'abord les actes ne suivent pas. On se rappelle des luttes sur les retraites en 2010. Le FdG était partout sauf à la pointe des luttes. Le grand chef Melenchon s'est bien gardé d'appeler à la grève générale ! Non !

Sa solution pour sauver les retraites que le capitalisme veut liquider ?

Eh bien, euh ... on va dire qu'on va faire un référendum !

Ca ne mange pas de pain, ca montre bien qu'on est de "gôche" et surtout ca ne gene pas beaucoup Sarkozy et Fillon dans leur entreprise de liquidation des acquis sociaux.

Pratiquement la seule "action" du FdG en 2010 ca consistait a distribuer des petits tracts (quadrichrome, on a les moyens au FdG :) demandant un referendum ..

Mais concernant Melenchon, il y a plus grave !

Qui est Melenchon ? Un socialiste de longue date, un sénateur PS aussi jusqu'en 2010.

Pas vraiment un parcours de communiste revolutionnaire.

On pourrait penser que dans un eclair de lucidite, il s'est reconverti à gauche de la gauche. Une redemption quoi ...

La verite est helas plus prosaique. La strategie de Melenchon consiste a recuper les electeurs a la gauche du PS pour les ramener dans le bercail "socialiste" lors des grandes elections et notamment celles de 2012.

Pari deja a moitie gagne, puisque l'OPA realisee sur le PCF est un succes. Melenchon est desormais le candidat officiel du PCF.

Autre succes non negligeable, le discours "radical" de Melenchon attire meme une partie de l'extreme gauche (le NPA par exemple a pris un mechant coup electoral !)

En politique, on appelle un "sous marin" une personnalite qui infiltre un parti afin de le detourner vers un autre parti. Mutatis mutandis c'est exactement ce que fait Melenchon, ratisser pour le PS.

Ceux qui doutent de mon interpretation des faits doivent savoir que deja les negociations Melenchon PS ont commence pour la repartition des postes et des sieges en 2012. Car sauf coup de Trafalgar, peu de gens donnent cher de la peau de l'UMP et de Sarkozy (l'ami des ouviers qui les devalise :) lors des elections de 2012.

Des que Hollande, Aubry ou autre, sera president, le "camarade" Melenchon se verra confier un ministere, une administration et ses amis des postes influents ou des sieges d'elus ...

Voila de quoi Melechon est le nom.

 

19 septembre 2011

Cynisme et indécence.

Voila comment on pourrait resumer le spectacle donné par "le queutard de New York", pour employer l'expression d'un celebre humoriste

Indecence parce que toutes les preuves (traces ADN, marques de coups, etc) prouvent qu'il n'y a pas eu de relation consentie, mais une agression

Et c'est seulement le statut social inferieur de la victime (non crédible parce immigree, proche d'un délinquant, etc) et une particularité de la justice américaine qui ont permis d'obtenir un non lieu (mais évidemment pas un acquittement !)

En d'autre termes la "justice" admet qu'il y avait peut être un crime ou un délit mais que la faible "crédibilité" de la victime empeche de juger l'agresseur

Il faut bien comprendre que par non crédible on ne parle pas tant du crime, qui lui est tout a fait crédible, mais de l'importance sociale de la victime ...

En d'autres termes si la victime avait été une femme de la bonne société, l'agresseur serait encore à Rykers Island ... au lieu de parader a la télé !!

 

Cynisme parce que disposant de l'argent (beaucoup d'argent, des millions) il croit pouvoir échapper à tout, comme il a échappé a la justice quand il s'est attaqué a une de ses employée du FMI ou a une journaliste en France

Sans parler des autres qui doivent vivre dans la crainte d'avoir des ennuis ...

Et plus fort encore, penser que grace a son argent et a ses (très) nombreuses et puissantes relations il s'en sortira toujours et redeviendra meme un homme politique ..

Et cette fois le cynisme croise la betise. Deja que les francais n'ont pas une bonne opinion des hommes politiques, leur proposer d'élire un quasi délinquant sexuel c'est trop fort !!

 

Et sur le fond, toujours la meme rengaine, ecoeurante : oui, bon, il a abuse d'une servante, ou est le mal ?!

 

Bref, cette affaire nauséabonde n'appelle qu'un grand  "beurkk" !!

28 août 2011

Comprendre la crise.

En cette fin de mois d'aout il doit bien rester quelques minutes pour lire ces deux textes qui expliquent la crise d'une facon tres differente des commentaires z'autorises :

NPA

Joshua

 

Comprendre que la crise que nous vivons provient du systeme capitaliste est vraiment important. De 1929 a aujourdhui ce sont les memes "principes" qui creent le chaos : exploitation des salaries, recherche du profit,  politiques anti sociales,

Evidemment les salaries et retraites relativement aisés peuvent toujours se dire : Bah, j'ai une petite vie tranquille, pourquoi me tracasser inutilement !?

Eh bien simplement parce que le principe du capitalisme c'est de prendre des sous aux moins riches pour les transférer aux plus riches ...

Et le coeur de cible 2011 des attaques capitalistes ce sont les salariés (et ex salariés retraités) !!

 

Je ne dis pas que l'interpretation du NPA est le summum de la recherche économique, ni meme que les propositions anti capitalistes soient d'une efficacité absolue ...

Mais ce qui est sur c'est que c'est une réflexion très différente du bourrage de crane officiel qui essaye de nous faire peur et de nous culpabiliser ...

Nous vivons au dessus de nos moyens (les millions de smicards apprécieront :)

Nous ne pouvons plus nous permettre d'avoir une retraite décente (faut travailler après 70 ans ?)

Meme l'assurance maladie c'est encore trop (faut prendre une assurance privée ?)

 

Il faut remettre en question toutes les conneries de la propagande capitaliste.

Ceux qui nous les servent ont des revenus à 6 ou 7 chiffres et passent leurs vacances sur des iles privées a 100000 euros la semaine ... ils ont tout interet a mentir pour proteger leur systeme (capitaliste), mais pas nous !

Rétablir la vérité c'est déja faire la moitié du chemin vers une société plus honnete.

 

 

PS

Et remettre au gout du jour un vieux proverbe : Etre socialiste c'est dire la vérité !