Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10 août 2011

Comprendre la crise.

Un petit mot en passant pour faire suite aux evenements financiers qui se produisent et qui soulèvent questions et inquiétudes.

1 - Le mecanisme de la dette des Etats.

Flashback.

Années 1980. Le néolibéralisme décide de liquider le "socialisme" hérité de la guerre, c'est à dire les quelques mesures "sociales" visant à répartir au minimum les immenses richesses de la société du 20ème siècle.

20 ans plus tard, les politiques néolibérales ont littéralement pillées les ressources des Etats. L'argent récolté par les imôts et les cotisations sociales est détourné, souvent d'ailleurs tout à fait légalement, depuis les caisses publiques vers les poches des nantis.

Pour donner un exemple, qui mutatis mutandis doit être encore vrai, c'est l'époque ou la loi Beregovoy permet aux plus riches de se payer un bateau aux Antilles. Le prix du bateau est déduit de leurs impôts, ce qui revient à dire que l'Etat leur offre un yacht (!). Mais zencore par un montage technique l'investissement dans le bateau est déductible les années suivantes. Bref le beurre, l'argent du beurre et la crèmière (comme dirait DSK :)

Un double mouvement draine depuis des dizaines d'année l'argent public dans les caisses des plus riches. D'une part l'argent leur est donné sous forme d'incitations, exonérations, subventions et j'en passe des meilleures. D'autre part l'argent distribué aux simples salariés est repris pour alimenter le flux vers les plus riches. Les malades sont de moins en moins remboursés de leurs soins, les chomeurs de moins en moins indemnisés, l'éducation publique de moins en moins financée etc

Le système a pris une telle ampleur que pour financer les mesures de "dons" aux plus riches, les Etats doivent emprunter sur le marché des capitaux privés.

Ah les "marchés", un insondable mystère. Mais on va quand meme résumer: les détenteurs de capitaux (j'ai pas dit capitaliste c'est un gros mot aujourdhui :) sont des établissements financiers, quelques organismes institutionnels et des particuliers.

En fait l'essentiel des capitaux des "marchés" appartient in fine à de riches particuliers qui forment une classe sociale assez restreinte de l'ordre de 1 à 5% des populations des pays industriels. Eux sont invisibles, solidaires y compris au niveau international, et tirent largement profit du systeme de la dette.

Pourquoi ?  Eh ben le mecanisme est aussi simple qu'efficace.

a - L'Etat crée un déficit en donnant de l'argent aux plus riches (allez tiens juste pour rire, le "don électoral" aux restaurateurs nous coute par exemple 3 milliards d'euros chaque année :)

b - Quand les caisses de l'Etat ont été vidées, le gouvernement emprunte de l'argent sur les marchés des capitaux privés. Bien sur il paie un intérêt. Et bien sur les "capitaux" sont pretés par les plus riches qui sont inondés par l'argent versé par l'Etat et dont il ne savent plus que faire.

c - Bref l'Etat donne aux plus riches l'argent public et ensuite leur demande de preter cet argent contre le versement d'un intéret. Logique imparable, légalité (bourgeoise) parfaite.

La ou les choses se gatent c'est au niveaux des taux d'intérets versés par les Etats (et aux final par les simples salariés) aux plus riches. Ces taux obéissent aux lois du marché.

Les détenteurs de capitaux peuvent exiger des taux de plus en plus élevés. Aucun Etat n'a les moyens légaux de les en empecher. Pas plus que de les empecher de speculer contre un Etat en utilisant des instruments financiers (contrats à terme).

Pour donner de l'argent les plus riches exigent des rendements élevés. Mais pour avoir les moyens de payer des taux d'intérets aussi élevés, les Etats doivent serrer la ceinture de leurs citoyens (les salariés). Et on entre dans un jeu de chantage à peine dissimulé.

Si un gouvernement supprime les retraites des salariés, il récupère des miliards. Et donc il aura des milliards pour payer les intérets de la dette publique.

Si un Etat refuse de spolier les salariés, les détenteurs de capitaux (j'allais dire capitalistes, suis je bete :), alors on ne lui prete plus. Il ne peut plus payer ses dépenses, il est en faillite. Ce qui déja le cas de la Grèce.

Pour régler le problème de la dette, tous les Etats doivent réorganiser leurs économies de manière à ce qu'elles rapportent le maximum d'argent aux "détenteurs de capitaux" et donc forcément le minimum aux salariés.

Voila ou des décennies de néolibéralisme nous a conduit. Les peuples, y compris ceux des pays industrialisés, sont devenus les otages des capitalistes. Et les gouvernement renforcent cette forme de "terrorisme économique" en prétextant qu'il n'y a pas d'autres solutions.

 

2 - Briser le capitalisme ou se préparer à un avenir minable.

Bon j'exagère un peu sur le coté littéraire de la chose. Néanmoins les faits sont la.

Aujourdhui tous les Etats organisent la société de manière à ce que toute la richesse produite, par le travail des salariés, soit détournée de milles facons vers les poches des plus riches.

Et les discours de droite et de gauche n'ont pas d'autres alternatives que le tryptique Sarkozien :

- c'est la faute des étrangers (et surtout pas des valeureux capitalistes !)

- grace a notre politique (en faveur des capitalistes) nous avons évité la catastrophe

- il n'y a pas d'autres solutions que notre politique

Alors il faut démonter point par point ce tissu de mensonge que la droite et la gauche vont nous ressasser l'année prochaine (et ca commence déja :)

a - Les étrangers, il y a du bon et il y a du mauvais, mais sauf preuve du contraire c'est pas le plombier polonais qui se met dans la poche tous les jours les milliards volés dans les caisses des Etats. Et notamment par le mécanisme de la dette évoqué plus haut.

b - La politique des gouvernements libéraux ne sauve pas la situation mais elle l'aggrave. En refusant de taper du poing sur la table, elle tolère des agissements inacceptables. Une poignée de financiers et leurs ordinateurs lancent des menaces aux Etats. La solution n'est pas de discuter mais de les mettre en prison en votant des lois qui prohibent ces malversations.

L'exemple le plus parfait de collaboration entre les gouvernements libéraux et les capitalistes, ce fut au moment de la crise des subprimes.

Il aurait fallu sauver les salariés endettés et laisser crever les banques qui avaient spéculées sur la misère des salariés.

Tous les Etats, d'une manière coordonnées (ce qui implique au passage l'existence d'un Internationale des Capitalistes) ont laissé crever les victimes de la crise et ont renfloué les banques qui avaient perdu de l'argent dans cette spéculation foireuse et immorale.

Et comment ont-ils fait ? Je vous donne en mille !!

Les Etats ont repris à leur compte les pertes des banques et établissement financiers (Sarkozy a effectivement sauvé des banques, Obama aussi ...)

Mais ces pertes sont venues aggraver le déficit des Etats. Pas grave puisque les dits Etats ont aussitot emprunté de l'argent aux détenteurs de capitaux (banques, établissements financiers, riches particuliers)

Hélas les capitalistes sont implacables. Constatant que les déficits des Etats avaient augmentés ils ont flairé la bonne affaire et se sont mis a spéculer contre les finances des Etats.

Bon j'abrège la description d'une situation qui ressemble à un mauvais épisode de Laurel et Hardy ...

On pourrait résumer cela ainsi : les mécanismes financiers actuels sont comme ce jeu de dupe "pile je gagne, face tu perds"

Et donc on est parti pour des années de restrictions des avantages sociaux des salariés. Pour ramasser de l'argent qui va être donné aux plus riches. Lesquels vont l'encaisser ... puis en demander encore plus en menacant de mettre les Etats en faillite ...

Il faut casser ce cycle infernal, qui finira d'ailleurs par détruire les démocraties au profit de dictatures parce à un certain moment la vie deviendra insupportable pour les salariés et ceux qui se seront pas suicidés vont se révolter. Des régimes policiers et/ou militaires deviendront indispensables.

J'ai évidemment pas les réponses toutes faites (en plus c'est qu'un petit blog de province :)

- En premier il faut renationaliser toutes les activités bancaires. De toutes facons ces organismes ne nous servent à rien sous forme privées. En cas de bénéfices, seuls quelques privilégiés touchent le pactole. En cas de perte, ce sont les budgets publics qui les renflouent (et donc les salariés).

- En second, et afin d'éviter que les capitalistes entament des mesures de represailles economiques, il faut aussi nationaliser toutes les entreprises de reseaux (eau, electricite, gaz, communications). Faute de quoi les citoyens resteront les otages d'une minorité de capitalistes.

- Enfin il faudrait des lois pour surveiller les manoeuvres financieres douteuses.

- Et a mon avis il faudrait coordonner ces politiques entre plusieurs pays.

 

 

PS.

Ce que je dit vous parait caritural et un poil trop "anti capitaliste" ?

Alors examinez comme les choses se passent aux USA.

La dette de l'Etat, comme partout provient des cadeaux aux plus riches depuis les années Reagan. Pour combler le déficit il faut que les USA empruntent de l'argent. Mais alors le remboursement de la dette devient exorbitant.

Pour réduire le déficit, deux options complémentaires : réduire les dépenses / augmenter les impots.

La majorité des députés américains - issus des classes privilégiées - ont donc refusé qu'on augmente les impots car cela toucherait les plus riches (ceux qui profitent de la crise)

Et ils ont laissé comme seule solution la réduction des dépenses sociales (aides médicales et retraites des vieux notamment)

Ca en devient grotesque. Les plus riches sont prets a laisser crever les 3/4 de la population pourvu qu'on ne touche pas a leur argent .... argent largement gagne par leurs speculations, notamment sur la dette des Etats, dette qui provenait deja de leur egoisme ..

Eh bien cette methode qui se voit si bien aux USA est celle mise en place par etapes dans nos pays.

Methode qui consiste a faire payer la crise de rendement (baisse des taux de profit) des capitaux detenus par les nantis en ponctionnant les salariés ...

A méditer. Et il est urgent de casser ce systeme.

17 juillet 2011

Fillon est un ane !!

Le 14 juillet 1789 c'est le peuple qui a pris la Bastille !!

Pas l'armée.

Aussi il ne serait pas idiot de faire défiler les citoyens plutot que les militaires.

D'ailleurs on peut se demander ce que font les militaires dans cette occasion.

Puisque justement c'est l'armée de Bonaparte qui mit fin a la Revolution.

C'est donc la contre Revolution que Fillon souhaite proteger ... normal pour un reactionnaire.

Et en glissant des insinuations sur la double nationalite, en croyant se rapprocher du FN, il ne fait qu'aggraver son cas.

Parce que parlons on de la double nationalite.

Je met l'UMP au défi de publier la liste de ses membres qui ont la double nationalité !!

 

Notamment les franco israeliens qui sont nombreux a l'UMP ... et j'ai des noms, meme si la loi interdit de les publier ...

 

Ouais alors si on laissait tranquille cette pauvre vieille franco norvégienne ... de toute facon, elle finira au PS ...

Sinon on peut causer de la double nationalite et des "vrais francais"

Mais Sarkozy, franchement, c'est vraiment un nom authentiquement Francais ???  mdr :)

 

27 juin 2011

Patronne de choc ... et féministe.

Un article réellement étonnant, pas par son contenu mais surtout par le fait qu'il est publié et assumé par le "patron" des patron et qu'il dit tout haut des choses tues habituellement.

  Le Parisien.    

 

A lire pour comprendre que l'affaire DSK et le flot de beuglements sexistes qui a inondé la France ont fait sauter un verrou ...

Il était de bon ton de dire que le sexisme n'existait pas ... sauf pour une poignée de lesbiennes et de mal baisées

Désormais même la bonne société (patronale :) doit l'admettre : trop c'est trop !!

Esperons que la parole de Laurence Parisot fasse bouger les choses !!

 

PS

La question de la liquidation du patronat n'etant par ailleurs pas remise en cause ... mais ceci est une autre histoire :)

 

 

 

 

 

 

 

 

18 juin 2011

Fukushima For Ever !!

Decidement les industriels, les banquiers et leurs larbins de la politique et des medias nous prennent vraiment pour des imbeciles !!

Le drame de Fukushima apparait de plus en plus comme une catastrophe d'un niveau de dangerosite superieur a celui de Tchernobyl.

Des mois apres la "fuite", c'est a dire en fait l'explosion de plusieurs reacteurs suivi de la fusion des coeurs nucleaires et de leur dispersion dans la nature, les autorites continuent a tenter de nier les faits !

Cette semaine, cinq jours apres l'installation des soit disant appareils de decontamination fournis par Areva notamment, il a fallu les arreter. Trop de radioactivite, les appareils sont deja HS et abimes par les radiations !

Pour info Areva c'est lui qui fournit les installations francaises ab-sol-ument sures !!  si si !!

D'ailleurs les tests bidons qui vont etre effectues par le gouvernement Sarkozy vont apporter des "preuves" in-dis-cu-tables de la securite du nucleaire  !!   :)

En fait il y a deux sortes de reacteurs nucleaires dans le monde : ceux qui ab-so-lu-ment en securite ... et ceux qui ont explosés  (ouais c'est les memes  mdr)

Bon il faut en finir !!

Et en plus a cause de la crise economique il faut se depecher de creer les 50000 emplois qui sont necessaires dans les secteurs des energies propres.

Le probleme c'est que pour cela il faut d'abord fermer les centrales nucleaires et recycler leurs 10000 employes ...

Mais ca urge, tant sur le plan economique que sur celui de l'avenir de la France.

Aujourdhui toute une partie du Japon est foutue.

Dans la region de Fukushima, les enfants ne peuvent plus sortir dans les cours des ecoles, et les adultes sont contraints de subir la radio activite qui les tuera dans quelques annees ...

A Fukushima comme a Tchernobyl l'Apocalypse est deja sur la Terre !!

 

La France n'a pas encore ete trop affectee malgre quelques fuites discretes dans les centrales nucleaires  ... (encore qu'aujourdhui on vient de trouver du the radio actif !)  

Il faut arreter le nucleaire de toute urgence.

Tant pis pour le CO2 emis pendant quelques annees ... mais si on prend le probleme radicalement et au moins au niveau europeen, les choses peuvent aller tres vite. Encore faut il le vouloir.

Et faire degager rapidement les representants politiques des industriels et des financiers impliques, les Aubry et les Sarkozy par exemple ... et les Hulots aussi  :)

09 juin 2011

Un monde parfait. (Humour, quoique ...)

Client: "Bonjour, je souhaite passer une commande s'il vous plaît."
Standardiste: "Oui, puis-je avoir votre NIN, Monsieur?"
Client: "Mon Numéro d'Identification National, oui, un instant, voila, c'est le 6102049998-45-54610."
Standardiste: "Je me présente: je suis Habiba Ben Saïd, merci Mr Jacques Lavoie. Donc, nous allons actualiser votre fiche, votre adresse est bien le 174 avenue de Villiers à Carcassonne, et votre numéro de téléphone le 04 68 69 69 69. Votre numéro de téléphone professionnel à la Société Durand est le 04 72 25 55 41 et votre numéro de téléphone mobile le 06 06 05 05 01. C 'est bien ça Monsieur Lavoie?
Client (timidement): "Oui!!"
Standardiste: "Je vois que vous appelez d'un autre numéro qui correspond au domicile de Mlle Isabelle Denoix, qui est votre assistante technique.. Sachant qu'il est 23h30 et que vous êtes en RTT, nous ne pourrons vous livrer au domicile de Mlle Denoix que si vous nous envoyez un SMS à partir de votre portable en précisant le code suivant AZ25/JkPp+88"
Client: "Bon, je le fais, mais d'où sortez-vous toutes ces informations ?"
Standardiste: "Nous sommes connectés au "système croisé", Monsieur Lavoie."
Client (Soupir): "Ah bon!... Je voudrais deux de vos pizzas spéciales mexicaines."
Standardiste: "Je ne pense pas que ce soit une bonne idée, Monsieur Lavoie."
Client: "Comment ça???..."
Standardiste: "Votre contrat d'assurance maladie vous interdit un choix aussi dangereux pour votre santé, car selon votre dossier médical, vous souffrez d'hypertension et d'un niveau de cholestérol supérieur aux valeurs contractuelles. D'autre part, Mlle Denoix ayant été médicalement traitée il y a 3 mois pour hémorroïdes, le piment est fortement déconseillé.. Si la commande est maintenue la société qui l'assure risque d'appliquer une surprime?"
Client: "Aïe ! Qu'est-ce que vous me proposez alors?..."
Standardiste: "Vous pouvez essayer notre Pizza allégée au yaourt de soja .Je suis sûre que vous l'adorerez."
Client: "Qu'est-ce qui vous fait croire que je vais aimer cette pizza?..."
Standardiste: "Vous avez consulté les 'Recettes gourmandes au soja" à la bibliothèque de votre comité d'entreprise la semaine dernière, Monsieur Lavoie et Mlle Denoix a fait, avant hier, une recherche sur le Net, en utilisant le moteur Google comme mots clés "soja" et "alimentation". D'où ma suggestion."
Client: "Bon d'accord. Donnez-m'en deux, format familial."
Standardiste: "Vu que vous êtes actuellement traité par Dipronex et que Mlle Denoix prend depuis 2 mois du Ziprovac à la dose de 3 comprimés par jour et que la pizza contient, selon la législation, 150mg de Phénylseptine par 100g de pâte, il y a un risque mineur de nausées si vous consommez le modèle familial en moins de 7 minutes. La législation nous interdit donc de vous livrer. Par contre j'ai le feu vert pour vous livrer immédiatement le modèle mini."
Client: "Bon, bon, ok, va pour le modèle mini. Je vous donne mon numéro de carte de crédit."
Standardiste: "Je suis désolée Monsieur, mais je crains que vous ne soyez obligé de payer en liquide. Votre solde de carte de crédit VISA dépasse la limite et vous avez laissé votre carte American Express sur votre lieu de travail. C'est ce qu'indique le Credicard-Satellis-Tracer."
Client: "J'irai chercher du liquide au distributeur avant que le livreur n'arrive."
Standardiste: "Ca ne marchera pas non plus Monsieur Lavoie, vous avez dépassé votre plafond de retrait hebdomadaire."
Client: "Mais?... Ce n'est pas vos oignons! Contentez-vous de m'envoyer les pizzas! J'aurai le liquide. Combien de temps ça va prendre?"
Standardiste: "Compte tenu des délais liés aux contrôles de qualité, elles seront chez vous dans environ 45 minutes. Si vous êtes pressé, vous pouvez gagner 10 minutes en venant les chercher, mais transporter des pizzas en scooter est pour le moins acrobatique."
Client: "Comment diable pouvez-vous savoir que j'ai un scooter?"
Standardiste: "Votre Peugeot 408 est en réparation au garage de l'Avenir, par contre votre scooter est en bon état puisqu'il a passé le contrôle technique hier et qu'il est actuellement stationné devant le domicile de Mlle Denoix. Par ailleurs j'attire votre attention sur les risques liés à votre taux d'alcoolémie. Vous avez, en effet réglé quatre cocktails "afroblack" au Tropicalbar il y a 45 minutes. En tenant compte de la composition de ce cocktail et de vos caractéristiques morphologiques, ni vous ni Mlle Denoix n'êtes en état de conduire. Vous risquez donc un retrait de permis immédiat."
Client: "@#%/$@&?#!"
Standardiste: "Je vous conseille de rester poli Monsieur Lavoie. Je vous informe que notre standard est doté d'un système anti-insulte en ligne qui se déclenchera à la deuxième série d'insultes. Je vous informe en outre que le dépôt de plainte est immédiat et automatisé. Or, je vous rappelle que vous avez déjà été condamné en juillet 2009 pour outrage à agent."
Client: (Sans voix)
Standardiste: "Autre chose Monsieur Lavoie?"
Client: "Non, rien. Ah si, n'oubliez pas le Coca gratuit avec les pizzas, conformément à votre pub."
Standardiste: "Je suis désolée Monsieur Lavoie, mais notre démarche qualité nous interdit de proposer des sodas gratuits aux personnes en surpoids. Cependant à titre de dédommagement, je peux vous consentir 15% de remise sur une adhésion flash au contrat Jurishelp, le contrat de protection et d'assistance juridique de Speed assurance. Ce contrat couvre, en particulier, les frais annexes liés au divorce. Vu que vous êtes marié à Mme Claire Lavoie née Girard depuis le 15/02/2008 et vu votre présence tardive chez Mlle Denoix, ainsi que l'achat il y a une heure à la pharmacie du Canal d'une boite de 15 préservatifs et d'un flacon de lubrifiant à usage intime, cela pourrait vous être utile. D'ailleurs, je vais faire joindre aux pizzas un bon de 5 EUR de réduction pour vos prochains achats de préservatifs valable chez Speed-Parapharma.
Bonsoir Monsieur et merci d'avoir fait appel à Speed-Pizza.